Le miel, un allié pour la cicatrisation

Publié le : 06 mars 20204 mins de lecture

Le miel est un anti-cicatrisant naturel très efficace dont les vertus sont reconnues depuis plusieurs années. Il est même utilisé dans les grands hôpitaux pour soigner les grands brûlés ainsi que les plaies chroniques ou récentes. Il soulage le malade et réduit considérablement le risque d’infection.

Le miel : un antibactérien puissant

Tous les genres de miel sont de très bons antibactériens. Qu’ils proviennent des fleurs ou de la forêt, ils ont un taux d’acide formique antiseptique et d’inhibines importants. Ces derniers freinent la prolifération des bactéries à la surface d’une plaie ou d’une brûlure. Ainsi, les blessures sont stérilisées. Certaines fleurs contiennent également des actifs spécifiques qui ont le même effet et viennent s’ajouter aux propriétés du miel. Les « acides » qu’ils renferment détruisent les bactéries. Le processus inflammatoire est ralenti et parfois même, il est aboli. Grâce à ses attributs, le miel agit donc sur les différentes étapes de la cicatrisation. Il a d’ailleurs été prouvé que le miel a aussi un effet antalgique, il calme les douleurs des patients.

Les pouvoirs thérapeutiques du miel

Miel et cicatrisation ne sont pas la seule combinaison efficace. Pour les coups de soleil, l’application d’une épaisse couche de miel soulage immédiatement la zone touchée. Les acnés pathologiques peuvent se soigner progressivement avec un masque au miel fait maison. On doit le garder pendant plus de 1 heure quotidiennement durant 3 semaines et les résultats commenceront à arriver. Lors d’une allergie ou d’une piqûre d’insecte, des desquamations et des irritations peuvent apparaître. Le miel lutte contre ces effets en nourrissant la peau. Il suffit d’en appliquer une petite quantité sur la partie concernée. On précise qu’il n’existe pas de miel plus efficace que les autres. Le lieu où il a été recueilli n’a pas vraiment d’importance. Toutefois, il faut contrôler la qualité du produit avant de s’en servir pour garantir son efficacité.

Comment l’appliquer efficacement ?

Pour que le miel et la cicatrisation fassent bon ménage, une bonne application est obligatoire. Avant le badigeonnage, un nettoyage approfondi doit être effectué. On peut utiliser du sérum physiologique ou de l’eau propre. Le personnel médical ou un simple particulier va se servir d’une spatule en bois pour étaler le miel uniformément. La couche appliquée sera la plus mince possible et sera recouverte d’une compresse sèche. Elle sera remplacée après 24 h si la plaie est encore exsudative. Au moment où elle sera plus sèche, le changement se fera toutes les 48 h jusqu’à la cicatrisation. Pour les plaies graves et chroniques, un traitement complémentaire sera rajouté au miel.

Comment améliorer son transit grâce aux plantes ?
Comment soulager les maux quotidiens grâce à la phytothérapie ?

Plan du site