Le maté : vertus et propriétés

maté

Utilisé dans la préparation d’une boisson mondialement connue, le yerba maté regorge de vertus pour l’organisme. La forte teneur en théine et caféine de la plante augmente la concentration pendant la journée. Les indigènes des pays d’Amérique du Sud, dont le Paraguay et le Brésil consomment du yerba maté depuis des lustres.

Historique et description botanique du maté

L’histoire du maté date de plusieurs années. La plante a été consommée pour la première fois au Paraguay. Selon les Indiens Guarani, la plante est recommandée par les dieux. Sous l’initiative des missionnaires jésuites, le yerba maté est largement cultivé à partir du 16e siècle. Ces religieux ont apprécié les bienfaits du maté. Celui-ci est de plus en plus consommé en Amérique du Sud. Il entre même dans la préparation d’une boisson nationale. Grâce au bienfait du maté, ce breuvage a su faire sa place dans les produits pharmaceutiques européens depuis le 19e siècle.

Le maté s’avère bénéfique pour l’organisme. Cette boisson provient d’un arbuste de la famille des aquifoliacées, un arbre qui peut atteindre les 15 m de haut. Ses feuilles sont comestibles après séchage. De format ovale, elles produisent des petites fleurs blanches et des baies de coloris rouge. Le yerba maté pousse à l’état sauvage, mais il peut aussi être planté. Ses feuilles contiennent près de 1 % de caféine. Elles sont consommées infusées. Le pouvoir stimulant du végétal permet de lutter contre la fatigue. La plante regorge de vitamines, A, B, C, de calcium et de magnésium.

Les bienfaits stimulants du maté pour l’organisme

La propriété maté atteste à la plante de nombreuses vertus pour la santé. Ce breuvage est un excellent stimulateur du système nerveux. Outre son pouvoir anti fatigue, la caféine contenue dans la boisson aide à combattre la somnolence. Elle renforce la concentration et l’attention. Le maté optimise le fonctionnement de la cognition, notamment la faculté d’apprentissage, la perception et la mémorisation. Il améliore les performances cognitives à court terme. La consommation régulière d’environ quatre tasses de maté réduit significativement le taux de cholestérol de l’organisme. Elle apporte aussi de l’équilibre entre le bon et le mauvais cholestérol chez les patients souffrant de dyslipidémie ou d’hypercholestérolémie.

Dans certains pays, dont la France et la Grande-Bretagne, le maté entre dans la composition de plusieurs produits minceur. Son pouvoir coupe-faim apporte une sensation de satiété. Une étude menée par des chercheurs suisses révèle la capacité avérée de la plante à favoriser la perte de poids. La combinaison du maté avec de la damiane et du guarana ralentissent la vidange de l’estomac. Elle permet d’augmenter la sensation de satiété tout en simplifiant le contrôle de l’alimentation. Une étude clinique démontre que la consommation d’une boisson énergisante à base de yerba maté renforce la dépense énergétique des jeunes adultes, un autre bien fait du maté.

Les autres vertus du maté

Le yerba maté santé est encore méconnu par beaucoup de personnes. La plante présente pourtant de nombreuses vertus pour la santé physique et mentale. Il soulage les maux de tête provoqués par une mauvaise circulation sanguine périphérique et augmente la tension artérielle. La plante est traditionnellement utilisée dans le traitement des douleurs rhumatismes.

Les feuilles du végétal regorgent d’éléments antioxydants, notamment de polyphénols. Favorisant la réduction des risques de certaines pathologies cancéreuses, l’étude de ces substances suscite l’intérêt des scientifiques. Certaines analyses chez l’animal soulignent en effet la capacité du maté à détruire les cellules cancérigènes du foie. Il protège également le cœur et les vaisseaux sanguins.

Le maté est un excellent booster de système immunitaire. Les saponines qui le composent font du produit un excellent anti-inflammatoire. La plante a aussi une propriété antibactérienne. Elle doit cet atout à sa forte teneur en acide chlorogénique.

Composition et utilisation du maté

Grâce à la vertu du maté, la plante est principalement utilisée en phytothérapie pour lutter contre la fatigue. Pour réaliser une infusion, mélangez 4 à 5 g de feuilles de yerba maté séchées avec 1 l d’eau. Toutefois, avec la présence de caféine dans la plante, limitez la consommation entre trois et cinq tasses par jour.

Le maté peut aussi être pris sous forme de gélules. Celles-ci doivent être limitées à six par jour. En principe, la posologie est renseignée sur l’étiquette de la boîte ou du flacon. Elle est à respecter avec minutie. Pour réaliser un cataplasme, placez les feuilles du yerba maté sur la zone concernée par l’affection et laissez agir dix minutes. L’application du maté sur la peau du visage permet d’atténuer les rides. Avec son pouvoir stimulant, le maté est à administrer avec précaution. Il est contre-indiqué chez les femmes enceintes et allaitantes. Son utilisation est inadaptée aux individus qui ont des problèmes cardiaques, d’anxiété et d’insomnie. Le yerba maté est aussi déconseillé aux patients souffrants de maladies rénales. Avant toute prise, prenez l’avis d’un professionnel de santé afin de limiter les effets indésirables et éviter les conséquences irréversibles.

Que faire pour prendre soin de sa santé ?
Comment choisir son complément alimentaire ?